Anti-âge : Vérité ou marketing ?

 

Les anti-rides sont-ils vraiment efficaces ?

 

Anti-âges, anti-rides, repulpants, tenseurs … Et bien d’autres termes encore… Le marketing cosmétique n’est pas prêt d’être au chômage !

Depuis quelques années maintenant il existe en effet un réel engouement pour tout ce qui pourrait ralentir les effets du vieillissement voire même stopper le temps qui passe et qui laisse ses empreintes sur notre peau.

A-t-on vraiment ce pouvoir extraordinaire ? Nos crèmes anti-rides sont-elles efficaces ? A voir les nouveaux produits « dits miracles » qui apparaissent chaque année, il est possible d’en douter, vous ne croyez pas ?

 

 

Comment reconnait-on une peau qui vieillit ?

Le vieillissement est un processus biologique qui entraine la dégradation de certaines fonctions de l’organisme. La peau, qui vieillit aussi, va donc subir quelques changements visibles au fil des années.

La peau est ridée, plus déshydratée, et le teint devient plus terne. On observe également un relâchement au niveau de l’ovale du visage ou des paupières. Des taches pigmentaires dues au soleil s’installent peu à peu.

Au niveau du toucher, la peau est plus fine, moins ferme et tonique, elle a perdu son élasticité.

 

Peut-on y échapper ?

Désolé, je vais « casser l’ambiance » mais non, on ne peut pas y échapper. Le vieillissement est programmé génétiquement, ce qui explique d’ailleurs les différences entre individus. Par exemple certains ont des rides très tôt, mais en règle générale, le vieillissement cutané apparait vers 25-30 ans et s’accélère surtout après 50 ans.

Il y a bien sûr aussi des facteurs extérieurs qui accélèrent le processus : les carences nutritionnelles, le tabac, la pollution, le froid, le vent, et les expositions solaires.

 

Que se passe-t-il concrètement dans la peau ?

De nombreux changements se produisent dans la peau :

Au niveau de l’épiderme : Cette partie de la peau a tendance à s’amincir parce que nos cellules, les kératinocytes, sont moins nombreux et que leur cohésion est plus difficile. Notre ciment intercellulaire, d’origine lipidique, est de moins bonne qualité et la peau devient plus rêche. Nos mélanocytes, qui fabriquent la mélanine, sont moins actifs, nous sommes alors moins bien protégés du soleil et des taches brunes apparaissent.

Au niveau du derme : Il y a moins de collagène et d’élastine, fibres responsables de la fermeté et de l’élasticité de la peau et les molécules qui retiennent l’eau sont moins actives.

Au niveau des glandes sébacées : Il y a moins de sécrétion de sébum, ce qui rend la peau plus sèche.

Au niveau de la circulation sanguine : La peau est plus fine et les capillaires sanguins sont plus visibles par transparence.

 

Les produits anti-âge sont-ils efficaces ? Le prix est-il toujours justifié ?

Les crèmes anti-rides promettent pourtant l’impossible, les industriels de la cosmétique rivalisent d’actifs tous plus insensés les uns que les autres : du venin de serpent, de la bave d’escargot, éclats de diamant, caviar, or ou platine… bref peut-on se laisser charmer par ces produits soi-disant efficaces ?

Mon conseil serait plutôt de rester prudent et méfiant avec ce type de produits.

Plus l’offre est alléchante, plus cela est douteux. Et comme la plupart d’entre nous n’avons pas de connaissances particulières en cosmétologie, autant dire que la liste des ingrédients, c’est un peu du chinois.

Vous pourriez me dire, oui mais bon vu le prix ça doit bien fonctionner quand même ? et bien non, le prix n’est pas gage de qualité ou d’efficacité.

De grandes marques de luxe (je n’ai pas dit TOUTES) consacrent une part importante de leur budget dans le marketing. Elles privilégient souvent la texture et le parfumage de leurs produits au détriment de matières premières de qualité ou d’actifs en concentration élevée dans les formulations.

Il faut aussi rappeler qu’un produit cosmétique n’est pas un médicament, donc il ne peut pas traiter ou modifier de fonctions physiologiques, comme le vieillissement qu’on ne peut pas stopper.

La seule chose possible est la PREVENTION…

 

Alors, que fait-on avec nos rides ?

Une peau bien hydratée est une peau élastique et ferme, le maintien de l’hydratation est donc le premier geste à adopter au quotidien.

Il ne faut pas hésiter à appliquer des crèmes onctueuses, voire des huiles pour faire un « effet barrière » et empêcher ainsi l’eau de fuir à travers les différentes couches de notre peau.

Certains actifs anti-âge ont prouvé leur efficacité comme le rétinol, l’acide glycolique, l’acide lactique, le collagène …

A vous de les retrouver dans la liste des ingrédients au dos de vos produits cosmétiques, mais bien placés. En effet les ingrédients sont présentés dans l’ordre décroissant de leur concentration, alors à moins d’être dans les 5 premiers, cela ne servira pas à grand-chose s’ils se retrouvent tout en bas de la liste avec les colorants et parfums !

 

Des anti-oxydantsà gogo !!! mais oui je me répète, manger des fruits et légumes ralentit le processus de vieillissement, alors ce soir pour le diner une belle assiette de crudités et salade de fruits en dessert !

Enfin, et c’est peut-être bien le plus important, se protéger du soleil.

Oui oui c’est vrai c’est agréable, je ne dis pas le contraire mais ce n’est pas l’ami de notre peau.

Il détériore nos fibres de collagène et d’élastine ce qui apporte de nouvelles rides et creuse davantage celles qu’on avait déjà, alors non merci !

 

Vérité ou marketing ? Pas facile de répondre à cette question.

Une chose est sûre, la crème miracle n’existe pas encore, alors en attendant, ne vous laissez pas piéger par le marketing et ses publicités plus alléchantes les unes que les autres. Gardez à l’esprit ces quelques pistes et faites vos choix avec lucidité.

Je vous laisse j’ai rendez-vous pour une injection de Botox ! Mais non je plaisante hi hi hi !!!

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager, via ma page Facebook ou mon Instagram laminutecosmeto.