Quelle est la différence entre un déodorant et un antitranspirant ?

Qui n’a jamais ressenti un certain découragement dans le rayon des déodorants et antitranspirants ?
Comment choisir ? Des centaines de références défilent devant nos yeux, on pourrait y rester des heures …
Pourtant, ces produits méritent toute notre attention, parce qu’en y regardant de plus près, c’est-à-dire en retournant l’emballage, on s’aperçoit très vite qu’ils n’ont pas toujours les mêmes composants et que certains sont plutôt irritants pour la peau.

La transpiration : Ennemi public n°1

La transpiration est un phénomène naturel qui nous permet de réguler notre température corporelle, mais elle peut dégager des odeurs nauséabondes, qui nous gênent et indisposent aussi ceux qui nous entourent.
Le déodorant existe depuis très longtemps mais il est devenu aujourd’hui encore plus présent, c’est un produit incontournable de notre salle de bain, il s’intègre dans un rituel quotidien, à la sortie de la douche.
Il y a cependant une distinction à faire entre un déodorant et un antitranspirant. Ils n’agissent pas de la même manière et n’ont pas les mêmes effets à la surface de la peau.

Le déodorant inoffensif

Le déodorant est un produit assez simple. Son action est une action de surface. Il est tout simplement antibactérien et parfumant.
En effet, à la base, la sueur est inodore, ce sont les bactéries qui vivent à la surface de notre peau qui la dégradent et entraine de mauvaises odeurs.
Il suffit donc d’incorporer dans le produit des agents antibactériens, du parfum, et le tour est joué !
Bien sûr tout n’est pas parfait. L’alcool peut assécher la peau, et les huiles essentielles contiennent des allergènes mais cela ne met pas en danger notre santé.

L’antitranspirant plutôt irritant

L’antitranspirant, lui, ne se contente pas d’avoir un effet antibactérien et/ou parfumant, il va empêcher de transpirer, comme son nom l’indique.
Il contient des sels d’aluminium, qui au contact de la peau, créent une inflammation (le pH cutané chute à 2,5 au lieu de 7,5-8), la peau s’épaissit alors pour se défendre, ce qui obstrue les pores sudoraux et réduit considérablement le flux de sueur.
Bien entendu pour le consommateur, utiliser un antitranspirant est parfait, cela lui permet d’être tranquille toute la journée, mais à quel prix ?
De nombreuses études tendent à dire que les sels d’aluminium sont toxiques pour notre organisme et augmenteraient les risques de cancer du sein, ou la maladie d’Alzheimer.

Les manigances du marketing

Pourquoi parler de manigance ? Ça y est, vous vous dites, la voilà qui nous embarque dans la théorie du complot ! Houlala… pas nette cette fille ! Tout ça pour un déo ! Mais attendez je vais vous expliquer.
Revenons dans le rayon de notre supermarché.
Vous voulez acheter un déodorant, donc vous regardez tous les produits appelés déodorants et vous faites votre choix, n’est-ce pas ?
Si vous préférez un antitranpirant, vous regardez tous les produits appelés antitranpirants et vous en choisissez un. Bah oui, simple comme bonjour !
Désolé de vous décevoir (encore une fois) mais ce n’est pas si évident.
En effet, il existe des déodorants 24H, 48H, 72H voire 96H. Ouiiiii ce n’est pas une farce, cela existe !
A ce jeu-là, le consommateur est manipulé. Un déodorant qui a une action de plus de 24H n’est ni plus ni moins qu’un antitranspirant.
Il suffit de retourner le produit pour en être convaincu.
Si vous y découvrez des sels d’aluminium, ou de la pierre d’alun (c’est la même chose), c’est un antitranspirant.

Un consommateur bien informé

Quel que soit le produit, le consommateur est en droit d’être correctement informé.
Dans le domaine des produits cosmétiques, comme dans bien d’autres malheureusement, le manque de transparence existe et peut nous induire en erreur.
Vous en savez maintenant un peu plus sur les déodorants et antitranpirants, alors à vous de voir et d’acheter en toute connaissance de cause.

Conseil d’ami : Si vous ne pouvez vraiment pas vous passer d’un antitranspirant, essayez au moins d’espacer son utilisation (pas tous les jours), et jamais sur une peau lésée (après rasage ou épilation).

N’oubliez pas non plus, la publicité est là pour vendre, pas toujours pour nous dire la vérité !

Une réflexion au sujet de « Quelle est la différence entre un déodorant et un antitranspirant ? »

  • 15/05/2019 à 14 h 02 min
    Permalink

    Merci de vos bons conseils Delphine. J’attends avec impatience le prochain article.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :