La vérité sur la conservation des cosmétiques

Combien de temps peut-on garder ses produits cosmétiques en toute sécurité ?

 

Nous sommes capables d’entasser beaucoup de produits dans nos salles de bain et trousses de maquillage. Certaines ne se posent pas du tout de questions, d’autres jettent très vite, par peur de réactions cutanées ou pour se trouver une excuse d’en acheter de nouveaux :-).

Mais qu’en est-il vraiment ? Faut-il se fier aux mentions qui figurent sur l’emballage ? Est il possible de dépasser un peu les dates ?

La version officielle

 

 

Deux logos peuvent figurer sur le packaging des produits cosmétiques :

La DLUO

C’est la Date Limite d’Utilisation Optimale. Cette mention représentée par un sablier noir et blanc indique que le produit a une durée de vie inférieure à 30 mois (même s’il n’a pas été ouvert) et est accompagné de la phrase « A utiliser avant le … suivi d’une date précise.

 

La PAO

C’est la Période Après Ouverture. Cette mention est apposée sur les produits qui ont une durée de vie supérieure à 30 mois.  Ils n’ont pas de date précise de limite d’utilisation comme la DLUO. Cependant la présence du logo (petit pot ouvert + chiffre + M) signifie que, lorsque le produit est ouvert, le consommateur doit appliquer le produit pendant X mois. Cela lui apporte la garantie d’utiliser le produit en toute sécurité, sans contamination microbienne.

 

Les critères de choix

De nombreux facteurs sont pris en compte pour déterminer le nombre de mois qui nous indique si le produit est susceptible ou non d’être périmé, voici deux exemples :

 

  • Le type de conditionnement : entre un tube, un flacon pompe ou un pot, la durée de conservation n’est pas la même. Par exemple, Le pot est en contact à l’air libre, et le consommateur y met ses doigts pour prélever le produit. Soyons honnêtes, je doute que tout le monde utilise une spatule aseptisée à la maison !

 

  • La nature du produit : plus le produit contient d’eau, plus il est facilement contaminable. Les bactéries et champignons adorent les milieux aqueux et s’y multiplient très vite. Les produits huileux et les poudres ont donc une vie plus longue.

 

Les dates limite d’utilisation conseillées

 

Voici un résumé des différentes dates de péremption des produits cosmétiques classiques, les produits bio ayant en général des dates d’utilisation maximale plus courtes parce qu’ils contiennent des conservateurs naturels.

La version officieuse

 

Les recommandations préconisées par la réglementation sont à suivre dans la plupart des cas, essentiellement pour les produits contenant de l’eau, comme je l’ai expliqué précédemment.

Il faut également rester vigilant concernant les produits contour des yeux comme les mascaras et eye-liners car c’est une zone fragile et sensible.

En revanche, on peut être fidèle à ses produits de maquillage qui ont une longue vie devant eux.

Les rouges à lèvres, dont la formule ne contient pas d’eau mais uniquement des corps gras, présente un risque quasi nul de contamination microbienne. Si le rouge à lèvres est conservé dans de bonnes conditions, on peut aisément l’utiliser plus de 2 ans.

Les produits de maquillage sous forme de poudre, c’est-à-dire fard à paupières, blush, poudre libre et poudre compacte sont des produits secs, il est donc possible de dépasser très largement la date maximale d’utilisation, du fait de cette absence d’eau.

 

L’ennemi du cosmétique est le changement. A partir du moment où le produit se modifie : texture, odeur, couleur, ou goût (et oui on mange bien la moitié de son rouge à lèvres sur une journée, non ?) il vaut mieux être prudent et lui faire ses adieux.

 

Les précautions à prendre

 

 

Vous l’avez compris, certains cosmétiques peuvent se conserver très longtemps à condition de prendre quelques précautions :

  • Éviter de prêter ses produits de maquillage (même à sa meilleure amie !)

 

  • Conserver ses produits dans un endroit frais et sec, à l’abri de la lumière.

 

  • Refermer correctement son produit après usage.

 

  • Manipuler ses produits avec des mains toujours propres et sèches.

 

  • Nettoyer régulièrement ses pinceaux de maquillage et éponges à fonds de teint par exemple.

 

Je m’adresse maintenant plus spécialement à toutes les « make up addicted », vous l’avez compris, on peut donc se faire un joli stock de produits de maquillage sur du long terme, et en toute sécurité.

Alors faites-vous plaisir, vous pouvez désormais collectionner toutes les teintes de fards à paupières sans risques !

Partagez cet article avec vos copines, elles seront ravies de ne pas jeter leur rouge à lèvres préféré !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :